Groupes de Travail

 

 

Austérité

Le GT Austérité thématise l’impact des politiques d’austérité à l’Université. Suite à la forte mobilisation de la fonction publique à l’automne 2015, cette thématique concerne directement les étudiantes puisqu’elles.ils sont les premières.premiers à subir les conséquences de l’austérité. L’objectif de ce GT n’est pas de cantonner l’analyse de l’austérité à ses conséquences sur l’université mais de les ancrer dans un contexte politique plus global afin que l’université ne demeure pas un lieu de reproduction sociale. De la sorte, le GT entend mettre l’accent sur les motivations politiques à l’origine des mesures d’austérité et sur quelle vision de l’éducation reposent les coupes budgétaires en la matière.

Logement

Plus de 50% des étudiantes de l’Université sont arrivés à Genève afin d’y étudier, se loger constitue pour eux un impératif. Ce GT s’engage pour un logement étudiant accessible à toutes et surtout, se bat contre la précarisation et l’insécurité du logement étudiant. Dans cette optique, des « ponts » avec le GT austérité peuvent être établis. Le GT organise également chaque rentrée une séance d’information sur le logement universitaire afin, entre autres, de faire connaître des locataires leurs droits et de fournir des renseignements généraux sur le logement étudiant à Genève.

Ateliers de français

Ce GT poursuit un objectif simple : offrir des ateliers de français aux personnes qui en ont besoin. Des ateliers ont lieu deux fois par semaine (les mardis et les jeudis, de 18h15 à 20h environ) durant le semestre universitaire grâce à des étudiantes motivées à donner de leur temps. Ces ateliers peuvent prendre une forme très différente d’une semaine à l’autre (conversation, français spécifique au domaine d’études, etc.) même si l’échange apparaît comme le dénominateur commun à ce GT.

Solidarité internationale

Ce GT s’intéresse aux thématiques relevant de l’éducation et de la formation au niveau international. Poursuivant un objectif de visibilité des luttes étudiantes d’ailleurs, l’organisation de conférences constitue une part importante de son activité. Gabriel Nadeau-Dubois, militant syndical québecois, est notamment venu s’exprimer sur les mouvements étudiants en faveur d’une éducation accessible à toutes à l’automne 2015. Une autre part importante du travail effectué par ce GT est le maintien de liens avec les organisations étudiantes au niveau internationales. Le maintien de ces liens apparaît des plus importants puisqu’il permet de dégager des similitudes entre les politiques ayant trait à l’éducation au niveau international et ainsi, de pouvoir se coordonner à l’échelle internationale sur les thématiques qu’il apparaît urgent de traiter.

Genre

Le groupe genre regroupe des étudiantes de toute l’université et tout le monde y est le/la bienvenue ! Actuellement, le groupe genre se réunit pour un cercle de lecture et pour organiser des activités. Il s’agit de remettre en question et discuter sur la conception du genre telle qu’elle est véhiculée au quotidien. Le CELVS (collectif d’étudiantes en lutte contre les violences sexistes) est né du groupe genre. Il s’est constitué en collectif après s’être rendu compte de l’importance d’amener le débat sur les violences sexistes à l’Université. Le CELVS et le groupe genre ont été les deux présents lors de la journée des luttes féministes du 8 mars. Aussi, nous sommes engagées dans la campagne nationale contre le harcèlement sexiste et sexuel dans les lieux de formation, avec d’autres organisations étudiantes en Suisse (www.formation-sans-harcelement.ch).

Espace

Plusieurs associations se sont regroupés autour de l’enjeu des espaces au sein de l’Université. Ce groupe d’étudiante réclame plus d’espace au sein de l’université pour se reposer, se recueillir, se détendre ou encore méditer. Uni Mail ne dispose pas encore d’endroit adapté aux étudiantes et le groupe espace, en réunissant des étudiantes de plusieurs facultés essayent d’en obtenir.

 

Si vous êtes intéressées par l’un ou l’autre des groupes de travail, ou désirez avoir plus d’information sur leurs activités, écrivez-nous un e-mail à [email protected]