Résumé du mois

Mais que fait la CUAE?

Vous trouverez ci-dessous les comptes-rendus généraux du comité publiés à la fin de chaque mois.

Mai 2017

Au mois de mai, le comité de la CUAE a co-organisé une conférence sur l’impact de la révolution culturelle chinoise sur la gauche européenne en présence d’Alain Badiou. Plus de 70 personnes étaient présentes à cet événement.

Le comité de la CUAE a également soutenu des étudiantes de la HETS qui se mobilisaient en solidarité avec une de leurs camarades. Celle-ci voyait son avenir d’étudiante mis en danger car elle porte le voile et se voit refuser l’accès à des stages pour cette raison. La CUAE a relayé un appel à se mobiliser dans la cour de la HETS.

Le comité de la CUAE a rencontré le décanat de la GSEM afin de discuter des améliorations possibles à apporter au plan d’études. De nombreuses étudiantes se retrouvent en situation d’échec définitif en raison de sa rigidité.

Au mois de mai, le comité de la CUAE a organisé un apéritif pour permettre aux participantes de ses ateliers de français, aux membres du programme Horizon-Académique et au comité de la CUAE de se retrouver dans un cadre festif.

Enfin, des membres du comité étaient présentes a plusieurs réunions de préparation d’une manifestation sur le Logement, celle-ci aura lieu le 1er juillet. Le GT genre de la CUAE a poursuivi la lecture du livre Caliban et la sorcière de Silvia Federici. Des membres du comité étaient aussi présentes au défilé du 1er mai.

Avril 2017

Durant le mois d’avril 2017, la CUAE a commencé par participer à la troisième rencontre du Forum To Fight, qui a eu lieu à Rome, le premier week-end de ce mois. Comme chacune de ces rencontres, plusieurs organisations étudiantes européennes s’y sont rendues pour discuter et faire converger les problématiques qui nous concernent toutes, ainsi que partager nos diverses expériences. Il a également été question de la rédaction du premier numéro du journal du Forum To Fight, dont la CUAE a pris en charge l’édition, et avait rédigé plusieurs articles conjointement avec d’autres organisations étudiantes.

Le mois s’est clôturé par une autre rencontre inter-organisations étudiantes, mais cette fois nationale plutôt qu’internationale car nous nous sommes rendues à l’Assemblée des Délégues de l’UNES (Union des EtudiantEs Suisse), à Zurich.

De plus, la CUAE a organisé plusieurs rencontres et conférences, dont une conférence intitulée “Racialisations, sexualités & colonisations” : voyage en eaux troubles”, donnée par Fatima Khemilat, docteure en sciences politiques. Cet événement a suscité un grand intérêt auprès de la communauté étudiante, et nous en avons eu beaucoup de retours positifs.

De même, la CUAE a organisé un atelier autour de l’ouvrage récemment traduit, intitulé La Horde d’or, qui concerne les mouvements autonomes des années 1970-80 en Italie. Deux des traductrices ont animé un atelier autour de la question étudiante et des mouvements dans les Universités dans ces années-là.

D’autre part, le Groupe Genre a participé au FUGE (Festival Universitaire du Genre et de l’Egalité) organisé par l’AEEG (Association des Etudiantes en Etudes Genre), durant lequel ont été tenus des stands dans le hall d’Uni Mail, durant les deux journées de festival, en collaboration avec le CELVS (Collectif d’Etudiantes en Lutte contre les Violences Sexistes). Puis, nous avons également co-organisé la soirée de clôture du festival, le mardi soir, qui avait lieu au Nadir et dans la salle des associations, ou le groupe Genre s’est notamment occupé de l’espace en mixité choisie (sans hommes cis*).

Le 5 avril, avons préparé et tenu l’Assemblée Générale du semestre de printemps. Nous y avons présenté le travail que nous effectuons ainsi que les dossiers sur lesquels nous nous penchons actuellement : le logement, une motion a été votée pour le soutien aux étudiantes de l’association Xénope qui se voient menacées d’expulsion de leur logement à Malagnou; les questions de féminisme et de genre, avec notamment la campagne contre le harcèlement sexiste et sexuel dans les lieux de formation.

Le Comité a dès lors participé aux réunions pour le soutien de l’association Xénope et travaille activement sur ce dossier.

Aussi, la CUAE a accompagné des étudiantes lors d’un rendez-vous avec le doyen et la vice-doyenne de la Faculté de GSEM concernant des problèmes liés au réglement d’études. Nous les soutenons dans leurs revendications et avons pu leur apporter nos conseils quant aux démarches à effectuer et les accompagner pour cette rencontre avec le doyen et la vice-doyenne de la faculté.

Le Groupe Genre de la CUAE a continué à travailler activement sur les questions de féminismes et de genres et a lancé un cercle de lecture, où nous lisons Caliban et la sorcière de Silvia Federici. Le groupe genre a également participé à la manifestation en soutien à Nekane.

Enfin, les ateliers de français ont été tenus tout au long du mois, tous les mardis et les jeudis, et ont connu le même succès ! Nous avons également poursuivi nos engagements dans les divers comités et commissions de l’Université, notamment le Comité des Bourses, le Conseil de Fondation de la Cité-U ou encore l’Assemblée de l’Université.

Janvier et Février 2017

Le 12 janvier, la CUAE a participé à un rassemblement dénonçant la venue du president turc Erdogan à Genève. La CUAE reproche à celui-ci, entre autres, le fait que la liberté académique ne soit pas respectée en Turquie.

La CUAE a rencontré la Kripo (Organisation étudiante zurichoise). Durant cette rencontre, nous avons discuté de la question du harcèlement sur les lieux de formation ainsi que des conséquences de l’austérité sur la formation. La CUAE a aussi rencontré l’AJE (association rassemblant des jeunes du Secondaire) afin de discuter la question du logement pour les jeunes.

Une nouvelle secrétaire a débuté son activité au sein de la CUAE. Il s’agit de Noémie. La CUAE se réjouit, autant qu’elle regrette le depart de sa prédécesseure, Nadine.

La CUAE a participé au comité de pilotage d’Horizon-Académique. Elle a également organisé des séances d’informations à destination des participantes au projet.

La CUAE a également soutenu le mouvement Pay Your Interns qui se bat pour des conditions de stage dignes. Entre autres revendications, ce mouvement milite notamment pour que les stages ne soient plus considérés comme un premier-emploi.

Pour la rentrée, la CUAE a tenu des stands dans les différents bâtiments universitaires. Les ateliers de français ont également repris selon un rythme normal. Les horaires de permanences ont également changé.

Durant les mois de janvier et février, la CUAE a également participé à la commission sur les émoluments administratifs dont le travail consiste à réfléchir à l’amélioration du fonctionnement du service des admissions. La CUAE a également siégé dans la commission cantonale des bourses.

Décembre 2016

En décembre la CUAE a participé à la réunion « associations-rectorat ». Elle y a notamment présenté sa campagne de lutte contre le harcèlement sexuel, en collaboration avec le CELVS (Collectif d’Etudiantes en Lutte contre les Violences Sexistes). Mais elle a également abordée la question de la hausse des frais d’études, problématique qui a suscité un indignement unilatéral de la part des étudiantes.

Le 7 décembre, la CUAE, membre de la plateforme « Stop à la hausse » a co-organisé le rassemblement contre la hausse des taxes d’études. Lors de la dissolution du rassemblement, les étudiantes se sont dirigées vers les locaux du Rectorat, à Uni-Dufour. Les événements de la soirée on permis au rectorat de respecter la volonté des étudiantes, c’est-à-dire d’annuler sa mesure d’introduction de frais d’émoluments et d’ouvrir une commission pour discuter des problèmes que rencontre l’université.

La CUAE s’est également mobilisée suite à l’annonce du Conseil d’Etat de ne plus soutenir financièrement la Cité-Universitaire. Cette mesure impliquerait une hausse des loyers d’environ 150 CHF selon les chambres. Scandalisée, la CUAE a écrit une lettre au conseiller d’Etat en charge du dossier et réactivé son groupe de travail logement.

Par ailleurs, la CUAE a organisé un grand rassemblement afin de s’opposer au renvoi d’un étudiant tchéchène. Cette mobilisation fut un succès et déboucha sur l’annulation de son renvoi.

La CUAE a également organisé une assemblée de coordination pour préparer la rentrée de février et notamment pour organiser la « journée des associations ».

La CUAE a organisé la rencontre avec les organisations membre du réseau autour de la campagne contre le harcèlement sexuel aux études pour préparer la mobilisation du semestre de printemps.

Finalement, le groupe genre de la CUAE a organisé des « portes ouvertes » afin d’accueillir les nouvelles membres. Il s’en est suivi un petit apéro de Noël.

Novembre 2016

En novembre la CUAE a lancé un réseau féministe composé d’associations de l’UniGe. A travers celui-ci, elle a organisé une grande assemblée féministe étudiante. Cette assemblée fut un succès tant au niveau de son organisation que de l’engouement suscité: en effet plus de 400 étudiantes s’y sont rendues. Une soirée-boum a clôturé la soirée à l’espace auto-géré des associations (le Nadir) et à la salle des associations.

La CUAE a également lancé une campagne à l’échelle nationale sur le Harcèlement sexuel dans les études. En coordination avec d’autres organisations étudiantes et syndicales, elle a lancé une campagne d’affichage et fait parler de ce problème dans la presse.

En novembre il y a également eut l’assemblée des déléguées de la CUAE. Des points importants comme l’augmentation des frais d’études, le harcèlement ou encore les espaces ont été abordés.

Par ailleurs, la CUAE a rencontré le rectorat afin de préparer l’ordre du jour de la rencontre « associations-rectorat » de décembre.

Concernant la lutte contre la hausse des taxes, la CUAE avec la plateforme « Stop la hausse » a organisé un rassemblement devant les bâtiments Uni-Bastions. Plus de 300 personnes se sont jointes à l’événement. Un apéro au Nadir a été proposé pour clôturer la soirée. Elle a organisé également une assemblée générale pour discuter directement avec les étudiantes et établir une stratégie. Durant celle-ci, la motion portée par les étudiantes à l’Assemblée de l’Université a été approuvé.

La CUAE a organisé en novembre un cycle de films autour des mouvements étudiants. Repartis sur trois semaines, les étudiantes ont pu voir les trois documentaires suivants: « Universités, le grand soir », « Vincennes, Université perdue » et enfin «  Blokada ».

Enfin, deux membres de la CUAE ont participé à une formation syndicale et l’offre d’emploi pour le poste de secrétaire à pourvoir à été publiée sur de nombreuses plateformes (internet, uni emploi, le courrier).

Octobre 2016

Le mois d’octobre a été un mois animé pour le comité de la CUAE (Conférence universitaire des associations étudiantes) . Durant ce mois a notamment eu lieu l’assemblée générale de la CUAE.

Le 19 octobre avait lieu l’assemblée générale de la CUAE. Durant celle-ci il a été question, entre autres, de féminisme et de hausse des frais d’études. L’assemblée a également permis au nouveau comité de se faire élire.

Le 5 octobre, le comité a également organisé la première assemblée des déléguées du semestre. Celle-ci a, entre autres sujets traités, permis à l’ADEFEP (Associations des étudiants en formation de l’enseignement primaire) de sensibiliser les autres associations sur la réforme de leur formation, réforme à laquelle l’ADEFEP s’oppose. Durant cette assemblée des déléguées, les associations se sont engagées à rejoindre la plateforme contre la hausse des taxes d’études. Le but de cette plateforme est de mobiliser largement au sein de l’Université et en dehors sur la question de l’impact de l’austérité dans les services publics se matérialisant, emtre autres, par cette hausse des frais d’études.

Durant ce mois, le comité de la CUAE a aussi reçu de l’impression le Regard Critique n048 et a commencé à distribuer ce dernier. Ce numéro était spécialement dédié à l’austérité.

Le groupe genre de la CUAE a fabriqué des affiches problématisant le sexisme à l’Université, notamment dans les cadres festifs. Certaines de ces affiches ont été distribuées à UniParty pour qu’elles soient affichées lors des événements organisés par cette association.

Le 10 octobre a eu lieu le comité des actifs de la CUAE. Celui-ci a réuni des membres des différents GT de la CUAE et visait à ce que ces membres des GT puissent avoir une vue d’ensemble sur les activités de la CUAE.

Le comité de la CUAE a également soutenu l’Association Xénope dans son combat pour préserver la maison qu’elle gère. Dans ce but, le comité a notamment soutenu publiquement l’association lors d’une manifestation ayant eu lieu le 20 octobre.

Le comité de la CUAE a participé aux négociations entre le collectif Datcha et le rectorat sur la situation dans l’espace. Suite à des débordements survenus à des soirées, l’espace avait été fermé. Désormais, la Datcha pourra à nouveau accueillir des événements sous certaines conditions.

Le 15 octobre avait lieu la journée d’(in)formation sur la thématique de la migration. Cette journée a permis de poursuivre la formation des mentores étudiantes mais également de laisser l’opportunité à des collectifs actifs sur la question de l’asile de s’exprimer à l’Université.

En octobre, le comité de la CUAE a aussi relayé une lettre ouverte dénonçant le harcèlement sexuel opérant à l’UNIL. Le comité a publié une lettre écrite par des étudiantes de l’IHEID dénonçant la tenue d’une conférence à laquelle ont participé en tant qu’orateurs Norbert Hofer et José Manuel Barroso. Des membres de la CUAE se sont rendus à Madrid pour particper à une rencontre organisée par la plateforme Forum To Fight. Enfin, le comité de la CUAE a également participé à un forum international traitant du processus de paix en Colombie.

 

Septembre 2016

Le 16 septembre, le comité a participé aux Welcome-Day. Un stand était tenu à cette occasion aux Bastions par des membres du comité. La documentation (brochures, agendas, etc.) mise à disposition s’est révélée utils pour de nombreuses futures étudiantes et l’atelier « pimp ton agenda » a séduit de nombreuses étudiantes.

Durant la première semaine de la rentrée, la CUAE était présente dans les halls de l’Université afin de s’y présenter. Cette semaine a permis de distribuer plusieurs milliers d’agendas et de récolter des signatures pour les associations. Une membre du comité était également présente durant les séances d’information de chaque faculté afin de présenter la CUAE.

Dans le cadre du projet Horizon-Académique, le comité a organisé le recrutement des mentores et a tenu une séance d’informations à destination des auditrices-réfugiées. Les mentores ont aussi été rencontrées individuellement afin de leur expliquer leur tâche.

La CUAE a rencontré une délégation du rectorat afin de négocier sur la question de l’augmentation des frais d’études censée rentrée en vigueur au semestre de printemps 2017. Concernant la hausse des frais d’études, le comité de la CUAE a aussi rencontrée l’AJE afin de discuter des conséquences pour les collégiennes d’une telle décision.

Le 27 septembre le comité de la CUAE a organisé une séance d’informations sur le logement étudiant en présence de l’ASLOCA et de la Ciguë. La présentation de l’ASLOCA a permis de faire connaître de l’assemblée quels étaient les droits à faire respecter dans une résidence étudiante lorsqu’on est locataire.

Le 28 septembre, le comité de la CUAE a organisée une séance d’informations pour les étudiantes détentrices d’un permis B étudiant. Les informations dispensées durant cette séance se sont avérées utiles à plusieurs étudiantes présentes.

Durant le mois de septembre, la CUAE a aussi rencontré le conseil de fondation de la Cité-Universitaire lequel a accepté d’adapter son règlement aux revendications du GT logement de la CUAE.

Le comité a également rencontré à plusieurs reprises au cours du mois de septembre des membres du collectif gérant la Datcha afin de faire évoluer la situation dans cet espace.

 

Juillet et août 2016

Durant la période estivale, le comité se réunit à rythme réduit, soit une semaine sur deux en moyenne. Durant ces deux mois, la CUAE a essentiellement travaillé à la préparation de la rentrée prochaine.

La CUAE a finalisé la remise à jour de son agenda-guide pour l’année 2016-2017. Du 19 au 24 juillet, le Comité de la CUAE s’est rendu en Catalogne. Durant cette semaine, des ateliers de formation ont eu lieu ainsi que des discussions sur l’année écoulée et celle à venir. La CUAE a également rencontré d’autres organisations étudiantes catalanes.

Durant le mois de juillet, le comité a également travaillé à la rédaction de textes destinés à alimenter son site Internet. Les cours de français ont été maintenus durant l’été. Ils ont eu lieu une fois par semaine durant le mois de juillet et deux fois par semaine durant le mois d’août.

Début août, la CUAE a participé à une rencontre de préparation des Welcome-Days. Les deux premières semaines d’août ont vu beaucoup de personnes intéressées par le programme Horizon Académique passer au bureau durant les horaires de permanence. Le comité a également rencontré une membre de l’UNES pour organiser sa journée de formation destinée aux mentores participant au programme Horizon Académique. Toujours dans le cadre du programme Horizon Académique, des séances d’information pour les mentores et les réfugiées ont été préparées. Celles-ci auront lieu les premières semaines de la rentrée.

Juin 2016

Durant le mois de juin 2016, la CUAE a organisé un grand colloque interdisciplinaire durant une semaine. Huit intervenantes-invitées sont venues de Turquie pour présenter leurs travaux de recherche et discuter du contexte académique particulier qu’est celui de la Turquie. Le colloque a été une réussite en termes de présence et en termes de qualité des interventions. Chaque session du colloque a été suivi d’un apéro afin de laisser la place aux discussions et échanges. La diversité des participantes a été notamment une réussite (des professeures, assistantes, étudiantes, Kurdes, etc. étaient présentes).
Durant le mois de juin, la CUAE a également rencontré le rectorat à plusieurs reprises: notamment avec le groupe de travail espace ou pour préparer la réunion «associations-rectorat». La CUAE a été présente à cette dernière et a présenté deux points: l’une sur la situation du logement à la Cité-U et au BLRU, l’autre sur les avancées du groupe espace.

Par ailleurs, la CUAE a également organisé des séances de feed-back pour les auditrices-réfugiées et leurs mentors. Ces séances se sont avérées très enrichissantes et ont permettrons de mieux mettre en place le mentorat pour la rentrée académique de septembre 2016.

Finalement, en juin, la CUAE a également:

  • rejoins le comité unitaire contre RIE III et assisté aux premières réunions
  • posé le bilan de la manifestation du 28 mai avec le comité anti-austérité
  • posé une question à l’Assemblée Universitaire concernant les pratiques douteuses à la Cité-U
  • suivi de près le dossier de l’IUFE
  • assisté à l’Assemblée générale de ESN
  • demandé les subventions pour l’agenda-guide et les plaquettes et soutenu les demandes de subventions de deux nouvelles associations

Mai 2016

Durant le mois de mai 2016, la CUAE a eu son Assemblée des Déléguées à laquelle plus d’une trentaine d’associations étaient présentes. Nous y avons discuté des revendications pour plus d’espaces et de l’avancement du groupe de travail, de IUFE et de la pétition qui a été lancée, de la gestion du projet «auditrices-réfugiées» et enfin nous avons discuté de l’organisation la rentrée en septembre 2016.

Durant le mois de mai, la CUAE a également organisé et participé au bloc «Tout autre chose» lors de la manifestation du 28 mai contre les coupes budgétaires. 300 personnes ont été mobilisées. Des banderoles ont été confectionnées et un discours prononcé.

En mai la CUAE a également:

  • continué à rencontrer hebdomadairement le rectorat pour avancer sur le projet «auditrices-réfugiées»
  • organisé une soirée barbecue pour les participantes et collaboratrices du projet «auditrices-réfugiées»
  • organisé un repas de soutien aux inculpées des manifestations en France
  • organisé une assemblée générale sur l’IUFE et lancé une pétition
  • participé aux réunions du comité mobilisationunige
  • participé à l’AG de la Ciguë

Avril 2016

Une rencontre avec le Département de l’Instruction Publique (DIP) s’est tenue pour discuter de l’avenir de l’Institut Universitaire de Formation des Enseignants (IUFE). La CUAE a défendu avec vigueur les intérêts des étudiantes désireuses de se former à l’enseignement.

La CUAE a participé et soutenu le colloque sur le harcèlement sexuel à l’université. De nombreuses intervenantes sont venues et le public était comblé. Plusieurs pistes de réflexion sont ressorties au cours de la journée.

En collaboration avec l’association faîtière du corps intermédiaire et les syndicats des personnels, la CUAE a envoyé une lettre au rectorat pour demander une rencontre pour échanger sur les possibilités concrètes de préservation de la qualité de l’université, face notamment aux politiques d’austérité.

Enfin, l’Union des Etudiant-e-s de Suisse (UNES) a accepté l’adhésion de la CUAE. Plusieurs thématiques pourront ainsi être développées en coordination avec les autres associations faîtières d’étudiants et l’UNES.

En avril la CUAE a aussi:

  • participé à une table ronde sur le journalisme
  • coorganisé une conférence sur la santé des migrantes

Mars 2016

La CUAE a organisé une assemblée des déléguées (AD). Des dossiers importants ont été discutés: le programme auditrices-réfugiées, l’adhésion à l’UNES, les espaces et les bureaux pour les associations. Deux membres des associations ont par ailleurs été désignées pour participer à la future commission de nomination.

La CUAE a organisé une assemblée de coordination (AC) pour parler de la suite des événements interassociatifs, comme la journée sportive ou la brocante aux livres. Cette dernière s’est déroulée début mars. De nombreux livres ont été récoltés et revendus. Nous avons reçu beaucoup de retours positifs.

La CUAE a organisé son assemblée générale (AG) du printemps le 23 mars dernier. Deux nouvelles associations ont adhéré, l’Association des étudiantes pour le monde arabe de Genève (AMAGE) et l’association des étudiantes sinophones de l’université de Genève (AESG). Des dossiers importants ont aussi été discutés: les nouveaux règlements de la DATCHA, le projet auditrices-réfugiées ainsi que la politique budgétaire et l’augmentation des taxes. Enfin, l’assemblée générale a voté l’adhésion de la CUAE à l’UNES.

En mars, la CUAE a aussi:

  • participé à la journée des collégiennes.
  • participé à la manifestation Pay your interns
  • organisé une rencontre avec les étudiantes de la Cité-U pour dénoncer les règlements abusifs.

Janvier et février 2016

La CUAE s’est lancée dans le programme auditrices-réfugiées. Ce programme vise à permettre aux réfugiées de commencer quelques cours à l’université en attendant une future immatriculation. De nombreuses mentors ont manifesté de l’intérêt pour ce projet. Une réunion avec ces dernières a permis d’expliquer le programme, des cours de français seront aussi bientôt mis en place.
La CUAE a organisé la brocante aux livres (B.A.L.) avec les associations de l’université. Il s’agissait de proposer aux étudiantes une possibilité de vendre ou d’acheter des livres à bas prix et de bonne qualité. Les étudiantes pouvaient déposer leurs livres et d’autres étudiantes passaient les acheter. L’événement s’est déroulé sur plusieurs semaines et les associations se sont mobilisées avec nous pour la réussite de cet événement.

La CUAE a participé à une rencontre européenne de diverses organisations étudiantes au Pays basque pour discuter des politiques éducatives en Europe. Ce réseau pourra être activé lors des différentes luttes ici à Genève (hausse des taxes, etc.)

La CUAE a rencontré la Kripo (Organisation étudiante zurichoise). Cette rencontre a permis de relancer le réseau Resacte (Réseau d’action étudiante) en Suisse dans le but d’unifier nos luttes et d’apporter du soutien aux différents projets en Suisse.

La CUAE a organisé avec l’Atelier l’Histoire en mouvement une conférence de Said Bouamama et Bachir Ben Barka sur le thème de la Tricontinentale. Un public nombreux est venue à cet événement.

Décembre 2015

La CUAE a organisé la deuxième Assemblée des Délégués du semestre. Plus d’une vingtaine d’associations ont participé à cette assemblée qui portait sur les projets interfacultaires, les espaces et bureaux pour étudiant-e-s & associations et le budget de l’université. Cette assemblée a également permis aux associations de préparer la rencontre entre les associations et le rectorat. Le groupe de travail «espace» a continué à travailler pour obtenir plus d’espace et de bureaux pour les étudiantes et associations. Une pétition a été lancée et a rassemblé plus d’un millier de signatures d’étudiantes un quelques jours. Les revendications de la pétition ont fédéré une trentaine d’associations dont certaines particulièrement concernées par le manque de bureau. Puis la pétition a été présentée à la réunion entre les associations et le rectorat. Lors de cette rencontre avec le rectorat, la question de l’Institut Universitaire de Formation des Enseignants (IUFE) a été abordée. La CUAE a obtenu à ce que les étudiantes aient un représentant dans le groupe de travail du rectorat concernant sur l’avenir du l’IUFE.

Le groupe de travail sur le genre, avec la commission de l’égalité de l’université, a organisé une conférence sur le «harcèlement». La conférence fut un succès!

La CUAE a également soutenu les associations et étudiantes en lutte contre les coupes budgétaires. Un communiqué de presse commun avec les collégiennes, les étudiantes des hautes écoles et de l’université a été envoyées à la presse. Par ailleurs, en collaboration avec le corps intermédiaire et le personnel administratif et technique, la CUAE a participé à la fondation d’un comité intercorps pour agir sur les problèmes des coupes budgétaires à l’avenir.

Novembre 2015

La CUAE a tenu sa première assemblée de coordination le 18 novembre dernier. De nombreuses associations étaient présentes et elles ont pu faire remonter les projets interassociatifs qu’elles souhaitaient mettre en place. Un organe de coordination s’est constitué afin de coordonner les différents projets.
La CUAE a organisé sa deuxième conférence du cycle «Savoirs en lutte», intitulée «Pratique et théorie de la résistance des femmes au Kurdistan». De nombreuses étudiantes se sont rendues à cette soirée qui fut un succès.

Le comité de la CUAE s’est rendu à l’assemblée des délégué-e-s de l’UNES (Union nationale des étudiants suisses). Cela a permis la création de liens avec d’autres structures étudiantes en Suisse. Nous avons par ailleurs reçu un message de soutien de leur part face aux coupures budgétaires que nous subissons à Genève et des félicitations quant à notre implication.

Le groupe de travail sur le logement a organisé une rencontre avec plusieurs résidentes du BLRU et de la Cité-U. Cela a permis la réflexion autour des problèmes rencontrés par les résidentes. Le groupe fournira prochainement une liste de revendications.

Le groupe de travail «espaces» s’est élargi suite à la rencontre associations-rectorat. Plus d’une dizaine d’associations ont rédigé dans ce groupe de la CUAE une pétition ciblée sur les espaces. À ce jour plus d’une trentaine d’associations l’ont signée et en décembre, ce seront les étudiantes qui pourront à leur tour la signer.

Le comité de la CUAE a participé à la journée internationale des stagiaires le 10 novembre. Un rassemblement était organisé à la Place des Nations. Il s’agissait de dénoncer les stages peu ou pas rémunérés.

Le comité a coorganisé un workshop le 27 novembre sur le harcèlement sexuel à l’université. Un public important s’est mobilisé sur cette thématique.

Octobre 2015

Le comité de la CUAE a organisé une assemblée générale et une assemblée des déléguées avec ses associations membres. Six nouvelles associations ont rejoint la CUAE. De nombreux points ont été abordés comme la question du logement étudiant, des dysfonctionnements à l’IUFE (Institut Universitaire de Formation des Enseignants), des problèmes de harcèlement sexuel à l’université ou encore des stages peu ou pas rémunérés. Un groupe de travail a notamment été créé pour obtenir plus d’espaces pour les étudiantes et leurs associations.

La CUAE a rencontré le rectorat dans le cadre d’une réunion informelle. Il s’agissait de discuter de quels thèmes étaient les plus pertinents pour les étudiantes. Malgré la volonté de restreindre le nombre de problématiques étudiantes, le rectorat a finalement accepté que tous les sujets soient traités. Dès lors, nous avons demandé au rectorat de réfléchir aux thèmes suivants: le logement étudiant, les bâtiments, les stages et la situation financière des étudiantes.

En outre, le comité a organisé une conférence sur le processus de paix en Colombie. Une étudiante colombienne active dans le mouvement étudiant colombien est intervenue pour nous faire connaître cette problématique. Un joyeux public était présent.

En octobre 2015, le comité a aussi:

  • participé à l’assemblée générale de la Ciguë, la coopérative qui loge 500 étudiantes.
  • rencontré les représentantes de l’UNES lors de leur journée de retraite. Le triplement des taxes dans les EPF a été abordé lors de cette journée.

Septembre 2015

Le comité a participé au Welcome day qui a eu lieu le 10 septembre. Nous avons pu donner des crêpes, des brochures et des agendas-guides aux nouvelles étudiantes. Durant la semaine de la rentrée, le comité a distribué plusieurs milliers d’agendas-guides, récolté les signatures pour les associations et s’est présentée dans les différentes facultés.

La CUAE a organisé une crêpe-party interassociative le mercredi 9 septembre dans une salle de la Cigue. De nombreuses associations étaient présentes.

La CUAE a organisé une conférence avec l’AJE (Association des jeunes engagées) pour la venue de Gabriel Nadeau Dubois le 23 septembre. Ce dernier était un des porte-parole de la CLASSE, une des organisations majeures de la lutte contre l’augmentation des frais de scolarité. Il a présenté son point de vue sur la grève étudiante au Québec. Cela a permis de poursuivre le travail entrepris par la CUAE sur le mouvement québécois après une soirée de soutien et la publication d’un livre les années précédentes.

Par ailleurs, nous avons coorganisé la venue de Said Bouamama avec l’association L’Atelier, l’histoire en mouvement. Said Bouamama est un sociologue français qui s’intéresse aux questions de genre, de la migration et des banlieues. Il est venu faire la présentation de son dernier livre sur les figures des révolutions africaines. De nombreuses participantes sont venues assister aux deux conférences qui ont permis des rencontres riches entre les étudiantes.

Le comité a publié un nouveau numéro du Regard Critique (n° 47). Ce dernier traite notamment des stages non rémunérés, de la fermeture de l’institut universitaire de la formation des enseignants, des restrictions d’emplois des logopédistes, de la précarité étudiante ou encore de la contre-faitière.

En outre, le comité a tenu sa traditionnelle séance d’information sur les permis de séjour pour les étudiantes le 22 septembre. Un public nombreux était présent.

Cette année, nous avons aussi organisé une séance d’information sur le logement avec l’ASLOCA et la Ciguë le 29 septembre.

Juillet et août 2015

Le comité de la CUAE a revu les textes de l’agenda-guide qui sera distribué cette année à 6’000 exemplaires pour la rentrée universitaire. Comme d’habitude, les dates administratives importantes de l’université y sont inscrites. En outre, le comité a pu également inscrire les délais d’inscription aux cours et aux examens pour la plupart des facultés.

Les traditionnelles plaquettes distribuées à plusieurs milliers d’exemplaires pour les inscriptions des étudiantes aux différentes associations ont été remises à jour par le comité.

Suite à de nombreuses plaintes d’étudiantes de l’IUFE (Institut universitaire de formation des enseignants), le comité de la CUAE a décidé de soutenir toutes les étudiantes qui avaient des problèmes avec l’institut. Un entretien avec les responsables politiques et académiques du canton a permis d’obtenir que les étudiantes ayant commencé leur formation avant 2014 puissent postuler à l’IUFE selon les anciens critères. Les discussions sont toujours en cours pour pouvoir entrevoir une issue favorable aux problèmes de la formation des enseignantes.

La CUAE a continué de suivre le dossier des stagiaires. En effet, un rassemblement a été organisé le samedi 18 juillet par la CUAE en collaboration avec de nombreuses autres associations (Pay your interns, AELogo, Geneva Interns association, GISA, etc.). Suite au succès de cette mobilisation et aux événements contextuels mettant en avant les stagiaires non payées, la CUAE, a participé à une rencontre avec le directeur général de l’ONU à Genève. Ban-ki-Moon a lui même répondu en personne à une lettre que la CUAE a co-écrite.

Juin 2015

Au début du mois, le comité a finalisé la campagne pour l’initiative sur les bourses d’études. Malgré l’échec de l’initiative, Genève est le canton avec le score le plus élevé en faveur de l’initiative. La CUAE continuera à travailler sur les bourses d’études au niveau du canton et de l’université.

Le comité a participé à de nombreuses réunions avec l’association faîtière de l’Institut des Hautes Etudes Internationales et du Developpement (IHEID), l’association faîtière des stagiaires (Geneva Interns Associations) et diverses organisations de stagiaires pour la campagne Pay Your Interns. Le comité appelle à un rassemblement pour la journée européenne des stagiaires le 18 juillet.

Le comité a soutenu les étudiantes en logopédie face au changement de règlement dans la profession qui précarise les nouvelles logopédistes. Il a aussi aidé à la formation de l’Association des Etudiantes en Logopédie.

Le comité a soutenu les étudiantes en psychologie dans leurs démarches suite au changement de leur plan d’études. Les crédits libres diminueront drastiquement, ce qui est contraire au libre-choix des étudiantes.

Le 30 juin s’est déroulée une réunion entre les associations d’étudiantes et le rectorat. Nous avons pu aborder la problématique des logements au BLRU où les locataires n’ont pas le droit d’avoir des invitées la nuit sous risques de voir leur bail être résilié. Nous avons aussi présenté la question des stages qui a reçu un accueil très favorable de toutes les participantes.

En juin le comité a aussi:

  • Participé à une soirée sur les luttes étudiantes.
  • Participé à l’Assemblée générale de la CIGUE

Mai 2015

Le comité de la CUAE a organisé une assemblée des déléguées le 6 mai. De nombreuses thématiques ont été abordées telles que l’initiative des bourses de l’UNES sur laquelle un groupe de travail s’est créée. Nous sommes aussi revenues sur la problématique du logement et notamment des règlements du BLRU. Nous avons aussi discuté des négociations avec le rectorat concernant l’enregistrement et la reconnaissance des associations. Nous avons présenté la liste des associations en vu des élections à l’Assemblée de l’Université. Nous avons par ailleurs invité Uni Accueil pour commencer à organiser la rentrée 2015. Finalement, nous avons réfléchi aux avancements du dossier des réservations des salles et des nouvelles mobilisations qui s’organisent autour des stages.

La CUAE a lancé un appel pour le défilé du 1er mai avec les différentes organisations de stagiaires. Il s’agissait de médiatiser les stages peu ou pas rémunérés. Un groupe de mobilisation se réunit toutes les semaines afin de demander des conditions dignes de rémunération pour les stagiaires à Genève. Nous suivons ce dossier de près et nous soutenons la campagne «Pay your interns».

La CUAE travaille activement avec les étudiantes en logopédie afin de permettre aux futures logopédistes une meilleure garantie de leur avenir. En effet, les conditions d’accréditations des futures logopédistes ont changé, les poussant à accepter deux ans de stages peu ou pas rémunérés. Un apéro a été organisé qui a réunit la très grande majorité des étudiantes que compte la formation. La CUAE continuera à suivre ce dossier pour défendre les étudiantes.

La CUAE a poursuivi sa réflexion sur la faitière en organisant un groupe de travail le 7 mai. Lors de ce groupe de travail, la décision a été prise de créer un nouveau pôle vie étudiante avec une à deux assemblées des déléguées supplémentaires spécifiquement axées sur la vie étudiante avec un organe de coordination permettant de renforcer ce pôle. Le travail sur les statuts sera fait cet été et la première assemblée des déléguées vie étudiante se tiendra dès la rentrée de septembre.

La CUAE avec ses associations a organisé une liste unitaire des associations afin de défendre au mieux les étudiantes à l’assemblée de l’université. Malgré que deux listes se soient affrontées, les associations ont réussi à obtenir plus de voix que les «individus». Les associations pourront donc continuer à travailler afin de permettre l’amélioration des conditions de vie et d’études des étudiantes.

Un groupe de travail de la CUAE a poursuivi la volonté de l’assemblée générale sur l’initiative des bourses d’études de l’UNES. Une conférence de presse ainsi qu’une campagne de terrain ont été effectuées. Cela a permis de thématiser la question de la précarité étudiante.

Enfin, la CUAE a rencontré la vice-rectrice Margareta Baddeley pour discuter de l’ordre du jour de la prochaine rencontre associations-rectorat qui se tiendra le 30 juin prochain.

En mai, la CUAE a aussi:

  • Rencontré l’UNES afin de discuter du dossier des HES
  • organisé un repas canadien entre toutes les associations qui s’est tenu dans une salle de la Ciguë et qui a réuni de nombreuses étudiantes

Avril 2015

Le comité de la CUAE a organisé son assemblée générale (AG) le 1er avril dernier. Quatre nouvelles associations ont adhéré, l’association des étudiants en archéologie préhistorique et anthropologie, le journal en ligne TOPO, l’association des étudiantes en études genres et l’association des étudiants marxistes. Des dossiers importants ont aussi été discutés: la reconnaissance et l’enregistrement des associations, l’initiative des bourses de l’UNES, le problème du logement à Genève et la comptabilité de la DATCHA.

La CUAE travaille activement avec le comité de soutien à l’initiative sur les bourses d’études de l’UNES. La CUAE a récolté des signatures et déposé une prise de position pour pouvoir figurer dans la brochure de vote.

La CUAE a organisé une conférence avec Louise Toupin, doctorante à l’Université de Montréal, sur le mouvement féministe des années 70, le salaire au travail ménager. Cette conférence a obtenu un grand succès.

La CUAE a rencontré des représentantes du projet de l’AFU afin de trouver des solutions communes à la question de la faitière. Malheureusement, les représentantes du projet alternatif ont décidé de rompre les négociations. Le comité de la CUAE a signé une déclaration d’intention coécrite avec les représentantes de l’AFU. La plénière de l’AFU a refusé de ratifier cette déclaration. Cette déclaration impliquait la poursuite des discussions. La CUAE poursuivra néanmoins la réflexion au sein du prochain groupe de travail sur la faitière.

Enfin, la CUAE a organisé une rencontre de mobilisation avec les étudiantes logeant au BLRU pour dénoncer les règlements empêchant aux étudiantes d’héberger qui elles souhaitent.

En avril, la CUAE a aussi:

  • Soutenu la pétition contre le renvoi d’un professeur migrant
  • Récolté des signatures pour le collectif pour une vie nocturne vivante, riche et diversifiée.

Mars 2015

Le comité de la CUAE a organisé une assemblée des déléguées (AD). Des dossiers importants ont été discutés: la reconnaissance et l’enregistrement des associations, l’augmentation des taxes indirectes à l’université, les élections à l’assemblée de l’université, l’initiative des bourses de l’UNES, les problèmes liés à la réservation des salles pour les associations ou encore le problème du logement à Genève.

La CUAE a rencontré informellement le rectorat avec les associations de l’université. Cette réunion a permis au dossier enregistrement reconnaissance des associations d’avancer. En effet, suite à l’article paru dans le Courrier, le rectorat est revenu sur l’injuste critère des 100 étudiantes minimum pour qu’une association soit reconnue.

Enfin, la CUAE participe aux réunions de refonte des critères des bourses du pôle santé social (anciennement BUIS) de l’université. Notre représentante restera attentive à ce que les intérêts des étudiantes soient défendus au mieux.

En mars, la CUAE a aussi:

  • participé à la journée des collégiennes.
  • participé à l’assemblée générale de la CIGUE en tant que membre fondateur.
  • rejoint le collectif pour une vie nocturne vivante, riche et diversifiée.

Janvier et février 2015

Le comité de la CUAE a continué de suivre l’affaire du IUFE. À cette fin, il collabore et discute avec le rectorat et l’association des étudiantes en formation. Une rencontre avec la FAMCO (Fédération des associations des maitres et maitresses du cycle d’orientation) s’est tenue. Le point important est la fermeture de la 1ere année en septembre 2015.

La CUAE a organisé une brocante aux livres (B.A.L.) avec les associations de l’unige. Il s’agissait de proposer aux étudiantes une possibilité de vendre ou d’acheter des livres à bas prix et de bonne qualité. Les étudiantes pouvaient déposer leurs livres et d’autres étudiantes passaient les acheter. L’événement s’est déroulé sur plusieurs semaines et les associations se sont mobilisées avec nous pour la réussite de cet événement. Il sera probablement reconduit en septembre 2015.

Le dossier enregistrement reconnaissance des associations semble être sur la bonne voie. Un communiqué de presse a été envoyé avec en retour un très bon article qui a permis au rectorat de prendre sérieusement en considération les interpellations des étudiantes.

La CUAE a organisé un groupe de travail «faitière» pour réfléchir ensemble avec les associations à quel est le rôle de la faitière et quelles améliorations pourraient être entrepris à la CUAE. La participation des associations à ce groupe de travail a été exceptionnelle. La discussion et les réflexions se poursuivent.

Enfin, le comité de la CUAE a écrit et publié un nouveau Regard Critique. Il est disponible sur internet et dans les différents bâtiments universitaires.

Décembre 2014

Résumé du mois de décembre 2014

Le comité de la CUAE a organisé une Assemblée des déléguées (AD) avec ses associations membres. Il a notamment été abordé la problématique du non-enregistrement et de la non-reconnaissance d’un certain nombre d’associations, en effet il y a eu un gel de la reconnaissance ainsi que l’attente longue pour l’enregistrement des associations d’étudiants. Des changements semblent avoir été apportés aux règlements régissant les enregistrements et les reconnaissances, mais aucune consultation n’a été effectuée, malgré de nombreuses demandes. L’AD a été aussi l’occasion pour revenir sur les dysfonctionnements au sein de l’IUFE, en effet de nombreuses étudiantes se sont retrouvées empêchées de poursuivre leur formation d’enseignante faute de places de stage disponibles. Sachant que l’octroi des places de stage est du ressort du département de l’instruction publique, une lettre adressée à la conseillère d’Etat Anne-Emery Torracinta sera cosignée par les associations et envoyée pour remédier au plus vite à la situation.

Le comité de la CUAE a soutenu le collectif unibastion.ch dans leur lutte pour la rénovation du bâtiment des Bastions. Elle a participé à la «non-inauguration des Bastions» le 8 décembre pour protester pour de meilleures conditions d’études au sein de l’Université.

La CUAE a participé à la fondation d’un collectif autour de la vie nocturne et de la jeunesse. Les instigateurs de ce groupe, membres du parlement des Jeunes, sont d’ailleurs venus présenter leur projet lors de l’AD du 3 décembre. Une rencontre pour définir le projet a eu lieu le 16 décembre, cette réunion a permis de discuter avec un groupe d’associations représentatives de la jeunesse à Genève de la défense d’une vie nocturne variée et ouverte.

En outre, la CUAE a lancé un groupe de réflexion sur la faitière qui s’est réuni le jeudi 4 décembre. De nombreuses associations étaient présentes, ce qui a permis à chacun de s’exprimer. Ce groupe de travail poursuivra sa réflexion.

En décembre la CUAE a aussi:

  • rencontré plusieurs fois les responsables de Novae (cafétéria) avec d’autres associations pour notamment permettre une meilleure utilisation de l’espace sous les cafétérias d’Uni-Mail.

Novembre 2014

Le comité de la CUAE a organisé une assemblée des déléguées extraordinaire avec ses associations membres pour aborder de la question de l’élection rectorale.

Le comité a rencontré des représentantes du parlement des jeunes de Genève pour discuter d’un projet de mobilisation vis-à-vis de la vie nocturne cantonale. Par ailleurs, elles seront invitées lors de l’AD de décembre.

Le comité a coorganisé une rencontre avec un collectif crétois qui se bat contre des éoliennes géantes. Une projection-débat ainsi qu’un repas crétois ont été organisés. Un public nombreux était présent et enthousiaste.

Nous avons remis à jour le portail asso-etud (http://www.asso-etud2.unige.ch) qui permet à toutes les associations de programmer leurs événements et ainsi favoriser la vie estudiantine à l’université.

Le comité a assisté à une rencontre autour des grèves des années 70 organisée par les archives contestataires.

En outre, le comité a participé à l’assemblée générale de la Cigue, la coopérative de logements étudiants.

Octobre 2014

Le comité de la CUAE a organisé une assemblée générale et une assemblée des déléguées avec ses associations membres. Nous y avons notamment abordé la question de la hausse des taxes à l’IHEID, des dysfonctionnements à l’IUFE (Institut Universitaire de Formation des Enseignants), et des problèmes d’enregistrement et de reconnaissance des associations d’étudiantes.

Le comité s’est également emparé d’une potentielle réforme des bourses à l’université. Nous avons interpellé Mme Naoui, directrice de la division des étudiants, qui nous a inclus dans le processus de discussion de cette réforme. Nous restons vigilantes quand aux modifications des critères.

Suite à une hausse des taxes à l’IHEID (Institut de hautes études internationales et du développement), le comité a participé à un rassemblement avec une cinquantaine d’étudiantes devant l’institut. Malheureusement, il y avait autant de policiers présents. Ces derniers ont saisi les banderoles ainsi que le mégaphone amené par les étudiantes.

Nous avons remis à jour le portail asso-etud (http://www.asso-etud2.unige.ch) qui permet à toutes les associations de programmer leurs événements et ainsi favoriser la vie estudiantine à l’université.

En outre, le comité est intervenu lors de la manifestation contre le traité TISA le samedi 11 octobre pour dénoncer les effets nocifs de la privatisation des universités.

En octobre 2014, le comité a aussi:

  • participé à une manifestation des collégiennes contre les restrictions dans les règlements pour le collège le 29 octobre.
  • assisté à la remise des signatures de la pétition magenève.ch au Grand Conseil
  • participé à une manifestation pour de meilleures conditions pour les migrantes à Lausanne à l’initiative de Sud-Etudiant

Septembre 2014

Le comité a participé aux Welcome days qui ont eu lieu le 11 septembre. Un jeu de fléchettes a été organisé à cette occasion, et des agendas-guides ont pu être distribués. Durant la semaine de la rentrée, le comité a distribué plusieurs milliers d’agendas-guides, récolté les signatures pour les associations et s’est présenté dans les différentes facultés. Le comité a également pris la parole dans la presse (Tribune de Genève et Courrier) afin de dénoncer la dégradation des conditions de vie des étudiantes et notamment en ce qui concerne l’IUFE (Institut Universitaire de Formation des Enseignants) et la procédure d’enregistrement/reconnaissance e des associations d’étudiantes..

Le comité s’est également emparé de la problématique liée au IUFE. En effet, suite aux plaintes transmises durant l’été par de nombreuses étudiantes concernant les dysfonctionnements, le rectorat a été saisi sur cette question lors d’une séance de l’Assemblée de l’Université. Ce dernier a concédé avoir fait des erreurs qui devraient se résoudre ce semestre. Enfin, le comité est intervenu dans la presse à ce sujet et il continue de suivre ce dossier.

Suite au doublement des taxes à l’IHEID (Institut de hautes études internationales et du développement), le comité a participé à plusieurs rencontres avec des étudiantes de l’IHEID et est intervenu dans la presse. Ces rencontres avec les étudiantes de l’institut ont permis de créer une mobilisation qui aboutira début octobre à une mobilisation.

Le comité a publié un nouveau numéro du Regard Critique (n° 45). Ce dernier traite notamment des stages non rémunérés, des taxes différenciées dans les HES et fait une hagiographie de notre recteur sortant.

En outre, le comité a tenu sa traditionnelle séance d’information sur les permis B pour les étudiantes le 23 septembre. Un public nombreux était présent.

En septembre 2014, le comité a aussi:

  • participé à une mobilisation des collégiennes contre les restrictions dans les règlements pour le collège.
  • participé à une rencontre avec des syndicats étudiants belges et Angela Davis lors d’un week-end en Belgique

Juillet et août 2014

Le comité de la CUAE a entièrement revu les textes et la mise en page de l’agenda-guide distribué à 5’000 exemplaires à chaque rentrée universitaire. Pour ce faire, de nouvelles graphistes ont été engagées pour créer une nouvelle maquette. Comme d’habitude, les dates administratives importantes de l’université y sont inscrites. En outre, le comité a pu également inscrire les délais d’inscription aux cours et aux examens pour la plupart des facultés.

Les traditionnelles plaquettes distribuées à plusieurs milliers d’exemplaires pour les inscriptions des étudiantes aux différentes associations ont été remises à jour par le comité.

La CUAE étant membre de la Ciguë, le comité de la CUAE s’est rendu à l’assemblée générale de la Ciguë du 10 juillet.

Le groupe de travail de la CUAE sur les questions de genre s’est réuni tout au long de l’été. Les discussions ont principalement porté sur le livre de Sylvia Federici «Caliban et la Sorcière». Pour rappel, cette auteure avait été invitée par la CUAE pour faire un conférence à l’unige en juin 2014.

Suite à de nombreuses plaintes d’étudiantes du IUFE (Institut universitaire de formation des enseignants), le comité de la CUAE a décidé de dénoncer les dysfonctionnements dans la presse. De plus, plusieurs rencontres ont eu lieu avec le MEES, le mouvement pour les étudiantes en enseignement secondaire, pour faire le point sur les revendications à porter à la rentrée d’automne 2014. Les discussions sont en cours.

Tout au long de l’été, le comité de la CUAE a suivi les évolutions juridiques des affaires concernant les étudiantes des hautes écoles spécialisées (HES). Pour rappel, les étudiantes non genevoises sont condamnées à payer plus de 15’000 CHF de frais d’écolage pour leur première année d’étude. Des discussions ont été entamées avec l’Union des Étudiantes Suisse (UNES) à ce sujet. À l’heure actuelle, les décisions de justice n’ont pas encore été rendues.

La CUAE étant membre de la coordination de stopexclusion, le comité a participé à la manifestation du 26 août contre la construction de la nouvelle prison de la Brennaz. À cette occasion, une banderole a été faite et un discours a été porté par le comité de la CUAE.

Juin 2014

Le 1er juin, c’est avec un pincement au cœur que le comité a vu Lorenzo quitter le secrétariat après plus de 2 ans de loyaux services. Suite à ce départ, un nouveau secrétaire est entré en fonction.

Le 12 juin nous avons organisé une conférence avec Sylvia Federici autour de son livre «Caliban et la sorcière» à propos des racines du patriarcat et de la chasse aux sorcières. La conférence fut un succès avec plus de 70 personnes!

Le 23 juin a eu lieu la réunion associations-rectorat. Nous avons demandé des explications au rectorat quant au fait que le rectorat refuse depuis le début de l’année d’enregistrer des associations d’étudiantes pourtant actives. Seule la vice-rectrice était présente. Enfin, nous avons pu rencontrer plusieurs de nos associations membres.

Le dossier sur les HETS (voir résumé du mois de mai) s’est renforcé. Plusieurs étudiantes ont fait opposition. Maitre Chervaz a apporté son soutien juridique. La CUAE a aussi participé activement à l’élaboration de ces recours.

En juin 2014, la CUAE a aussi:

  • participé à l’Assemblée générale de Stop-Ex le mardi 10 juin.
  • plusieurs membres du comité ont participé à une présentation sur l’évolution du droit d’asile en Suisse.
  • le comité a accueilli un membre du comité du TISA pour nous présenter les conséquences sur l’université d’un tel accord.

Mai 2014

Le 7 mai le comité a convoqué la quatrième assemblée des déléguées de ce semestre. Cela a été l’occasion de préparer la rencontre association-rectorat, discuter des stages non payés ainsi que du retard dans la reconnaissance et l’enregistrement des associations d’étudiantes et surtout d’une éventuelle modification au règlement CGTF.

Le 12 mai le comité a organisé une conférence autour de la grève dans l’entreprise Gate Gourmet dans laquelle sont intervenues maitre Dandrès (avocat des grévistes), prof. Hummel (sociologue) et les grévistes elles-mêmes. Une centaine de personnes étaient présentes et la conférence a été l’occasion de mélanger le savoir académique avec les expériences des personnes qui ont vécu au premier plan ce conflit.

La CUAE et l’ADES (association des étudiant-e-s en sociale – HETS) ont lancé un appel à témoignage pour savoir combien de personnes ont payé une taxe de plus de 16’000 CHF à la HEdS (l’Haute École de Santé). Cet appel a porté ses fruits, en effet une rencontre avec des étudiantes concernées nous a permis de mieux comprendre la problématique. Par ailleurs le 26 mai nous avons convoqué une conférence de presse pour dénoncer la présence de taxes d’études de plus de 16’000 CHF dans l’HEdS. Cette action a eu un excellent écho médiatique, des articles sont parus dans les principaux journaux romands. Étant donné que, de surcroît, ces taxes n’ont aucune base réglementaire, la CUAE soutient les étudiantes dans leurs démarches pour demander une restitution de ce montant prélevé illégalement. Maitre Chervaz nous suit dans nos démarches et nous apporte un soutien juridique.

Les négociations entre l’État et l’association Xenope, qui loge des étudiantes au 154 route de Malagnou se sont finalement conclue par un contrat de bail. L’ancienne station de zoologie de l’université restera donc consacrée au logement estudiantin grâce à la ténacité des habitantes, soutenues par la CUAE dans leurs démarches.

Au mois de mai le comité a aussi

  • participé à l’AG de la CIGUE, dont elle est membre fondatrice
  • rencontré des membres du comité de l’association de l’IHEID (GISA)

Avril 2014

Le comité de la CUAE a organisé son Assemblée générale de printemps le 9 avril dernier. Nous y avons notamment discuté la problématique des stages peu ou pas rémunérés. L’AG a décidé de créer un groupe de travail qui travaillera sur cette épineuse question. Nous avons par ailleurs acclamé la nouvelle association membre de la CUAE: l’ALMA, l’Association des Étudiantes latino-américaines.

Nous avons en outre convoqué une Assemblée des déléguées extraordinaire (AD) pour nommer une membre de l’AD dans la Commission de Nomination de la future secrétaire suite à la démission d’une membre de ladite commission.

Une étudiante est venue en permanence pour nous signaler qu’à la haute École de Santé (HEDS) certaines étudiantes doivent payer taxes d’études à 16`182 par an. La légalité de cette pratique est douteuse et le comité s’est emparé de cette thématique. Nous suivons aussi attentivement les suites du renvoi d’une centaine d’étudiantes de cette même école pour qui le choix est l’exil dans d’autres cantons ou l’attente hypothétique d’une place en 2015 à Genève.

Nous avons fait paraître un nouveau numéro de notre journal, Regard Critique, qui traite des sujets qui occupent la CUAE cette année, les bourses d’études, l’initiative sur l’immigration de masse ou encore la liberté académique. Ils sont disponibles dans nos locaux.

Le comité de la CUAE continue de suivre les négociations entre l’État et l’association Xenope afin d’aboutir à la régularisation de cette dernière dans leur logement actuel.

Mars 2014

Le comité de la CUAE a organisé une Assemblée des déléguées (AD) avec ses associations membres. Nous y avons notamment abordé la question de la suite de la mobilisation en faveur des étudiantes étrangères. Nous nous sommes aussi attardées sur les listes de présence, le comité a présenté son affiche pour lutter contre cette pratique discriminatoire. La lettre concoctée par le groupe de travail et signée par la plupart des associations d’étudiantes a été envoyée à l’Assemblée de l’Université et une discussion dans cette instance aura lieu.

Suite à la votation contre l’immigration de masse le comité de la CUAE a coorganisé avec la plupart des associations d’étudiantes de l’UNIGE une mobilisation pour la défense de la mobilité estudiantine tout en revendiquant les mêmes conditions d’études pour les étudiantes étrangères et une meilleure répartition des fonds octroyés à la recherche. Cette manifestation est une réussite, car près de 500 étudiantes ont défilé entre les différents bâtiments universitaires. De plus, nous avons participé à la manifestation du 1er mars à Berne dans le cadre du Resacte.

Par la suite nous avons assisté à l’AG de Stop ex, coordination pour les droits des étrangères, dans laquelle nous avons pu exprimer notre avis sur les conséquences du 9 février et son application pour les étudiantes extraeuropéennes. Nous nous sommes aussi engagées à faire partie d’un jury pour une campagne contre le nouveau centre de détention administrative.

Nous avons par ailleurs coorganisé une discussion avec l’Infokiosk autour d’un livre qui retrace le parcours de pirates somaliennes. Cet événement s’est déroulé au Nadir et il a attiré un public nombreux.

En mars le comité a aussi:

  • soutenu une mobilisation sur la nouvelle loi de l’Université de Fribourg qui accroit le pouvoir du Rectorat vis-à-vis des instances participatives. Nous avons donc pu amener notre expérience, car nous avons vécu la même modification de cette loi en 2008 à Genève.
  • participé à une rencontre à Lausanne avec Sud-Etudiant autour d’une future mobilisation sur les bourses d’études.

Janvier et février 2014

Pour soutenir le non à l’initiative abjecte et xénophobe de l’UDC, nous avons participé à la Fête de la fraternité le 1er février à la Maison des Associations. Nous avons contribué en y tenant un stand avec des brochures et des textes pour amener la problématique des étudiantes étrangères et des jeunes précaires. Notre table a eu un franc succès, comme en atteste la grande distribution de nos documents.

Suite au résultat de l’initiative du 9 février, la Suisse a décidé de geler la libre-circulation des Croates. Un effet boule de neige s’en est suivi et Erasmus se trouve lui même exclu pour les Suisses. Le comité fait le choix d’une prise de position mettant aussi en avant les conditions précaires des étudiantes étrangères. On a été contactée par la FEN (Fédération des Étudiants Neuchâtelois) qui organisait le deuil d’Erasmus le 20 février à Berne, nous avons été présentes pour représenter la CUAE bien que nous n’ayons pas soutenu le texte d’appel. Ensuite plusieurs associations membres ont souhaité convoquer une AD extraordinaire pour discuter d’une future mobilisation. Cette réunion s’est déroulée le mercredi 26 février avec une vingtaine de personnes. Un dossier de presse avait été fait, les discussions ont porté sur les modalités et les revendications à avoir lors du futur rassemblement le 05 mars.

Dans le même temps, nous avons coorganisé une table ronde avec le CETIM (Centre Europe Tiers Monde) sur le thème de la liberté académique. Trois conférencières ont pris la parole: Melik Ozden, directeur du Centre Europe-Tiers Monde, Libero Zuppiroli, professeur de physique à l’EPFL et le comité de la CUAE. Nous avons lu une présentation de 15 minutes et répondu aux nombreuses questions de l’assemblée. Le débat a tourné autour de la question de la recherche et de sa liberté. Le texte que nous avions écrit était le fruit d’une écriture collective lors de nos comités. Cette intervention fera l’objet d’une publication dans le prochain regard critique.

Nous avons par ailleurs rencontré les étudiantes de Sud-étudiant-Lausanne. Nous nous sommes mis d’accord pour organiser ensemble des actions sur des thématiques particulières comme les bourses.

On a pendant ce mois de janvier lancé une uni-list pour se renseigner et avoir des témoignages sur les sociétés de tutoring qui vendent une aide à la rédaction des travaux académiques. Certaines d’entres elles semblent avoir des pratiques douteuses. En effet, il semblerait que ces sociétés menaceraient des étudiantes.

Enfin nous soutenons l’Agedd (association genevoise des étudiant.e.s pour le développement durable) pour la projection du film Animal Liberation Front, dans le cadre de leur lutte contre la nouvelle animalerie à l’Unige. Nous avons également soutenu la coordination pour un avortement libre et gratuit dans le cadre de leur campagne politique qu’elle a menée autour des votations du 9 février 2014.

La CUAE a fait son week-end annuel de réflexion le 15 et 16 février dans le chalet de l’une des membres du comité. Cela a été l’occasion de discuter de la problématique du logement et de la liberté académique.

Décembre 2013

Le comité de la CUAE a organisé une Assemblée des déléguées (AD) avec ses associations membres. Nous y avons notamment abordé la question des listes de présence en cours. L’AD a donc créé un groupe de travail qui s’est chargé d’écrire un texte dans le but d’alerter les autorités académiques de ces pratiques inacceptables. L’AD a été aussi l’occasion pour revenir sur la scission de la faculté de SES.

Le comité de la CUAE a accueilli des représentantes de l’Association des Jeunes Engagés (AJE), un collectif de collégiennes qui entendent lutter contre les coupes budgétaires décidées au détriment des jeunes. Nous leur offrons tout notre soutien.

La CUAE a participé à la construction de la mobilisation contre les coupes dans les bourses d’études au canton de Vaud et en Valais. En effet, une réforme du système des bourses est en route suite à l’approbation du concordat intercantonal à ce sujet.

Cela a été l’occasion de communiquer à nos homologues les effets catastrophiques engendrés par l’application du même concordat à Genève. Le 18 décembre une délégation de la CUAE s’est également redue à la manifestation contre les coupes à Lausanne afin d’apporter la solidarité des étudiantes genevoises.

En décembre la CUAE a aussi:

  • participé à l’AG de la CIGUE (Coopérative Immobilière Genevoise Universitaire et Estudiantine)

Novembre 2013

Au mois de novembre, la CUAE a continué à suivre le dossier des bourses d’études dont l’accès a subi des fortes restrictions l’année passée.

Une lettre a été écrite au Conseiller d’État sortant Charles Beer pour signaler que la situation reste très problématique pour les étudiantes avec des parents pauvres ou des situations familiales non orthodoxes. La réponse de M. Beer ne répond pas aux questions évoquées par la CUAE et n’est donc pas satisfaisante.

La CUAE a également rencontré plusieurs associations d’étudiantes de Haute Ecole Spécialisées (la Sonde, l’ADES et l’AEH) pour discuter des problèmes rencontrés par les étudiantes HES avec le service des bourses du canton.

La CUAE s’est rendue aussi à une rencontre sur les bourses d’études avec plusieurs associations d’étudiantes de Lausanne, dont la Fédération des Associations d’Etudiant-e-s (faitière des associations de l’UNIL) et le syndicat étudiant SUD. Cette réunion avait été convoquée pour se mobiliser contre la réforme du système des bourses dans le canton de Vaud qui fait suite à l’approbation du concordat intercantonal sur les bourses. Cela a été l’occasion de communiquer à nos homologues les effets catastrophiques engendrés par l’application du même concordat à Genève et de leur apporter la solidarité des étudiantes genevoises.

La CUAE a rencontré le rectorat pour fixer l’ordre du jour de la rencontre associations-rectorat de ce semestre.

Le 20 novembre CUAE est intervenue au nom du Réseau d’Action Etudiante (RESACTE) lors d’une conférence sur les bourses d’études à l’EPFL organisé par l’Agepoly et la FAE.

Le 25 novembre le comité a aussi coorganisé avec le Collège du travail une rencontre au sujet de Lucien Tronchet, figure remarquable du syndicalisme genevois du XXe siècle. La conférence a été un succès inattendu, plus de cent personnes — toutes générations confondues — étaient présentes pour écouter les historiennes invitées.

Octobre 2013

La CUAE a apporté son soutien aux étudiantes de sciences pharmaceutiques qui se sont faites éliminer de la faculté suite à un changement d’importance dans leur règlement d’études dont elles n’avaient pas été informées. Une pétition a été diffusée et une brève occupation des bureaux du doyen de la faculté des sciences a été organisée le 8 octobre pour exiger la réintégration de ces étudiantes. Cette forme d’action a payé puisque quelques heures plus tard, le doyen acceptait de réintégrer les étudiantes concernées et à rectifier les informations erronées données à la rentrée au sujet de la possibilité de redoubler (voir aussi Des étudiantes protestent contre le nouveau réglement de la section pharmacie et Grosse colère des étudiants en pharmacie)

Le comité de la CUAE a organisé une assemblée générale et une assemblée des déléguées avec ses associations membres. Nous y avons notamment abordé la question des listes de présence en cours, leur diffusion, notamment les pratiques inacceptables de certains professeurs qui se sont permis de demander des photos-portraits à leurs étudiantes lors de la rentrée.

La CUAE a pris position dans la presse quant aux pressions policières durant la manifestation pour le droit au logement du 28 septembre.

Le comité a également organisé une présentation du livre «On s’en câlisse» sur la grève étudiante du printemps 2012 au Québec. Cette présentation a lieu dans l’espace autogéré Nadir en présence des auteures et a donné lieu à une discussion intéressante avec les participantes venues en nombre pour y assister.

Septembre 2013

Le comité de la CUAE a déménagé le 3 septembre. Désormais, les locaux des associations et le bureau de la CUAE se trouvent au 102 bd Carl-Vogt (dans l’arcade de l’ancienne librairie pacific). Les locaux sont maintenant aménagés et une nouvelle salle de réunion est à la disposition des associations.

Le comité a également participé aux Welcome days qui ont eu lieu le 11, 12 et 13 septembre. Durant la semaine de la rentrée, le comité a distribué plusieurs centaines d’agendas-guide, récolté les signatures pour les associations et s’est présenté dans les différentes facultés. À l’occasion de la rentrée, le comité a également pris la parole dans la presse (20 minutes et Courrier) afin de dénoncer la dégradation des conditions de vie des étudiantes et notamment en ce qui concerne les bourses d’études.

Le comité a publié un nouveau numéro du Regard Critique. Ce dernier numéro traite notamment des bourses d’études, des dysfonctionnements de la section de pharmacie durant l’été 2013 et de la grève des taxes dans les HES.

Le 24 septembre 2013, le comité a tenu sa traditionnelle séance d’information sur les permis B pour les étudiantes.

Le comité de la CUAE a soutenu la manifestation sur le logement qui a eu lieu le 28 septembre 2013. La question du logement étudiant a ainsi pu prendre place parmi les autres revendications.